Categories | Revue de presse

Personnalisation: Donnez de la valeur ajoutée à votre communication

Mise en ligne le 19 mars 2017

Lire Industries Créatives du 16/2/17

Extrait

Emerger, être remarqué : plus que jamais cela signifie être différent et unique. Que les idées germent lors de brainstormings en agences, sur le coin d’un bureau, dans la tête des créatifs ou dans l’antichambre des marques, c’est la mission des imprimeurs et des professionnels transformateurs que de leur donner une réalité. Une réalité qui traduit la personnalité de chaque marque. Une réalité propre à chaque campagne de communication. Une réalité capable de créer une relation affinitaire avec le consommateur, en fonction d’objectifs précis.

Pour répondre à toutes ces attentes, il existe un panel de solutions, tous les jours plus étoffé, avec souvent le numérique pour dénominateur commun. De l’impression à la demande à la personnalisation de masse. Du packaging à l’affichage monumental. De la boutique éphémère au street marketing, en passant par l’aménagement pérenne de boutiques. Tout devient possible, adaptable, personnalisable, car techniques et savoir-faire sont là, entre les mains de professionnels passionnés. Reste à le faire savoir plus largement. A lancer des ponts entre ceux qui rêvent et ceux qui font.

C’est un peu notre ambition. Faire d’IC le magazine des créateurs de solutions qui murmurent à votre oreille. Et parce qu’il faut bien commencer, voici déjà quelques pages, florilège du champ des possibles. Une « liste à la Prévert » forcément non exhaustive, puisque fonction de l’imagination, des besoins, des budgets, des technologies, des envies… Une liste de vos envies à décliner et à combiner à l’infini, de projet en projet, de numéro en numéro.

JE VEUX UN FORT IMPACT VISUEL

En mettre plein la vue reste l’aiguillon numéro un de toute communication. La surface d’expression joue un rôle évident dans cette démonstration « de force ». Ça tombe bien, le numérique et les capacités des imprimantes rendent accessibles les formats XXL sur des supports très variés. Cela permet d’adapter la communication au contexte : extérieur, intérieur, 2D ou 3D, réel ou virtuel… A chaque circonstance, à chaque lieu, sa solution ad hoc.

  • Bâches monumentales
  • Fresques photographiques
  • Panoramas imprimés
  • Montgolfières et bateaux publicitaires
  • Sols et plafonds imprimés
  • Mapping 3D

Arche-Markthal-®-Provast-MVRDV_635

Le Markthal, premier marché couvert de produits frais des Pays-Bas (Rotterdam), conçu par le cabinet d’architecture néerlandais MVRDV, possède une voûte ornée d’une fresque photographique de 11.000 m2 constituée de panneaux d’aluminium imprimés donnant l’illusion de la 3D. Une prouesse imaginée par les artistes Arno Coenen et Iris Roskam, puis réalisée grâce à un logiciel développé par les studios d’animation Pixar et par l’assemblage de 4350 panneaux fabriqués et imprimés en sublimation par la société TS Visuals. Une voûte qui vaut désormais au Markthal d’être surnommé « la chapelle Sixtine du nord ».

JE VEUX DE L’INTERACTIVITÉ

« J’interagis donc je suis ». Et inversement ! Les réseaux sociaux ayant replacé le consommateur au centre des préoccupations, les marques cherchent par tous les moyens à renforcer le lien en s’adressant à lui de façon interactive et, si possible, personnalisée. Le smartphone, prolongement digital désormais quasi universel, est un vecteur de choix. Il ouvre la voie au désir de participation active. Un nouveau marketing, pour un nouveau consommateur, qui est en train de naître.

Pour répondre à la demande de personnalisation, de co-création, de do it yourself, les professionnels doivent inventer, technologies à l’appui, des solutions inédites pour satisfaire le consommateur. Cerise sur le gâteau de l’annonceur et de la marque : ces contacts sont autant d’occasions de récolter des informations personnelles, qui enrichissent les bases de données… qui à leur tour nourriront de futures campagnes de communication !

  • Smartphones dans le parcours client
  • Bornes « Eyes tracking »
  • Tag, QRcode
  • Papier peint connecté
  • Bornes interactives

Papier-peint-connecté_635

 

La Wall of Sound (marque déposée) est un papier peint « augmenté » créé par Regular Switch, bureau de création visuelle et de direction artistique basé à São Paulo, et Le Presse Papier, éditeur et fabricant lyonnais de papier peint. Scanné (via des QR codes) par un smartphone ou une tablette, la papier peint renvoie vers des contenus interactifs (musique, vidéo). Décoration, agencement et communication in store, événementiel, signalétique : les applications sont nombreuses.

JE VEUX COMMUNIQUER SUR UN TEMPS LIMITÉ, À COÛT MAÎTRISÉ

Communication éphémère, pop up stores et autres stands ont le vent en poupe. Ils collent à la demande des consommateurs toujours en quête de nouveauté et à celle des marques qui veulent les satisfaire. Légers, flexibles, à usage unique ou pliables et réutilisables : les matériaux et les supports rivalisent pour offrir des caractéristiques techniques innovantes, faisant souvent rimer éphémère et qualité du rendu visuel. Imprimeurs et transformateurs doivent être capables de mettre en face de cet intense besoin de renouvellement un temps de réalisation court et une réactivité optimisée à coût maîtrisé, grâce à un outil de production performant.

  • Stands en tissus tendus
  • Films adhésivés
  • Reboard
  • Stands ou solutions papier

 

Stands-en-tissu-tendu_635

Structure textile éphémère en tissu tendu de la société Clipso, pour les besoins de l’exposition « 400 ans de science » dans l’église Der Aa-kerk de Groningen (Pays-Bas). Installateur : City Outdoor Média.

JE VEUX DÉLIVRER UN MESSAGE PÉDAGOGIQUE, RENOUVELER L’INFORMATION, INFORMER EN TEMPS RÉEL

Internet met l’information à la portée de tous, partout, à tout moment. Pas question de faire l’impasse sur cette opportunité. Dès lors, l’expérience client et le message doivent être enrichis. Le numérique s’invite dans les solutions de communication. Au musée, il vient compléter les dispositifs classiques (cimaises et cartel imprimés) quand il ne devient pas l’objet même de la visite (voir page 42). Sur les packagings, QRcode, Snaptag et autres Bleam redirigent vers le site web de la marque, introduisent de la réalité augmentée, fournissent des idées d’usage, des informations sur la traçabilité, etc. La gestion de ces systèmes digitaux permet une mise à jour, centralisée ou autonome, des contenus. Une opportunité supplémentaire de récupérer des données sur les clients, leurs habitudes et leurs intentions de consommation.

  • Ecrans digitaux et/ou interactifs
  • Packaging connecté
  • Réalité augmentée
  • Signalétique évolutive

 

Signalétique-évolutive_635

La iGirouette est un dispositif de signalisation dynamique et intelligent mis au point par la société Charvet Digital Média. Equipée recto verso d’écrans LED en forme de flèches, tournant autour d’un axe à 360°, la iGirouette permet d’informer et d’interagir avec les usagers en temps réel.

JE VEUX LIMITER L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Etre vu, soit. Mais pas au détriment de la planète. Une communication est d’autant plus impactante si elle est vertueuse. Pour figurer en bonne place dans les rapports RSE des marques et des entreprises, les professionnels proposent aujourd’hui des solutions durables et qualitatives. Leur point commun : un moindre impact environnemental et un taux de recyclabilité en hausse. Les fabricants de machines et de matières, en collaboration avec les imprimeurs et transformateurs qui les mettent en œuvre, s’appliquent à alléger l’empreinte des solutions. Si leurs coûts ne plombent plus forcément les factures, le bénéfice en termes d’image est résolument positif et différenciant.

  • Jet Tex
  • Reboard
  • Texyloop®
  • Packaging écologiques

Pack-matériaux-éco-®-Cédric-Ragot_635

Eco-pack isotherme entièrement biodégradable, conçu par le designer Cédric Ragot pour la marque de champagne Veuve Clicquot. Le pack Naturally Clicquot a été réalisé à partir d’amidon de pommes de terre, associé à du papier recyclable. Cette matière, appelée « mousse de papier », est ensuite injectée lors d’une production de pack industrialisée, et reste imprimable.

JE VEUX PERSONNALISER MESSAGES ET PRODUITS

La personnalisation n’est pas un phénomène nouveau. C’était même la norme pour nos arrières grands-parents, qui ne bénéficiaient pas ou peu de la fabrication en série. Vêtements, mobilier, décoration étaient conçus sur-mesure. Clin d’œil de l’histoire, c’est l’imprimerie qui a initié les premières fabrications standardisées de masse. Aujourd’hui, le numérique et la 3D remettent ce phénomène sur le devant de la scène de la communication. Il y a la personnalisation de masse telle que Coca Cola l’a popularisée avec ses étiquettes aux mille et un prénoms, mais également la fabrication à façon, le message sur-mesure, la petite série ou l’objet unique, voire le service individualisé. Une sorte d’artisanat moderne qui rend la customisation profitable pour tous. Le consommateur-ambassadeur fier d’un produit qui lui ressemble n’hésite pas à l’exhiber… pour la plus grande satisfaction de la marque !

Sans parler des atouts du print on demand. Pour l’industriel et l’imprimeur, fabriquer ou personnaliser un produit seulement lorsqu’il est commandé rime avec moins de stock, d’espace mobilisé, d’invendus, et plus de valeur ajoutée pour le produit ou le message. Quant au consommateur, il acquiert un produit de série, mais unique.

  • Impression numérique
  • Impression 3D
  • Editions limitées
  • Courrier publicitaire
  • Print on demand

 

Editions-limitées_635

La maison parisienne Caviar Ultreïa a célébré la fin de l’année 2016 avec une boîte de caviar signée Inès de la Fressange Paris, éditée en série limitée. Outre Inès de la Fressange, les plus grands artisans parisiens ont réalisé pour Caviar Ultreïa une ligne d’accessoires inédits et hors du commun. Parmi eux : l’Écrin Caviar, un écrin en cuir de crocodile Porosus façonné à la main par l’Atelier Richard Guetta Paris, ou la Malle de dégustation, réalisée par la Maison T.T.Trunks Paris.

JE VEUX DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

Intégrer les nouvelles technologies à sa communication présente un double avantage : donner une image de modernité à sa marque et susciter la surprise. L’effet « waouh » est non seulement un facteur de différentiation, mais aussi de mémorisation. Dans ce cas, mixer print et digital, print et lumière, print et énergies renouvelables, print et nouveaux modes de stockage des informations… sont autant de formules qui créent le buzz.

  • Hologrammes
  • Mur de LED en 3D
  • Packaging lumineux
  • RFID, iBeacon
  • Panneaux autonomes

 

Light-Painting_635

Pour la rénovation du Centre Beaugrenelle, le groupe Gaumont-Pathé a confié son identité visuelle et son architecture au designer Ora-ïto. Dans le hall donnant sur les salles de cinéma, le designer a imaginé ce mur de LED en 3D, construit grâce au savoir-faire de l’entreprise parisienne FlexLedLight. Cette « sculpture » a nécessité la préparation de 5400 tubes de PMMA (polyméthacrylate de méthyle) transparent de 5 à 20 cm. Monumentale, le mur de LED en 3D de Ora-ïto fait le lien entre les étages du cinéma Pathé Beaugrenelle.

JE VEUX STIMULER TOUS LES SENS

Poly-sensorialité… Une notion qui parle à tout le monde. Justement parce que nous sommes tous différents, faire appel à nos cinq sens multiplie les occasions de personnaliser la communication. Certains seront attirés par les couleurs fluorescentes, la définition ou l’originalité d’une image, quand d’autres seront plutôt captivés par un effet lumineux inattendu, sensibles à l’odeur encapsulée dans une encre ou une résine, attirés par la sensation de matière produite par une encre à relief ou un vernis sélectif, interpellés par le jingle diffusé sur un point de vente. Explorer les capacités émotionnelles des sens revient à diversifier les points d’entrée en communication, pour en augmenter l’impact.

  • Encres fluo,
  • Adhésifs texturés
  • Résine odorante
  • Textiles lumineux

Textile-lumineux-®-Design-Percept-3_635

Pour obtenir ce portrait géant reproduit sur voile lumineux, installé à l’Hôtel Peninsula (Paris), plusieurs technologies se sont combinées, sous la direction artistique de Design Percept. La fibre optique, constituée de PMMA extrudée, a été micro-perforée pour laisser filtrer la lumière sur toute sa longueur, selon un procédé exclusif mis au point par Brochier Technologies, puis tissée pour obtenir un voile de 2670×3130 mm. Une pièce connectée à un système de LED miniaturisé (Technologie Lightex®). ATC Groupe a ensuite effectué une impression directe sur fibre optique. Un objet de passementerie inédit, que l’on doit à la société Declercq Passementiers, entoure le visage du modèle, pour mieux le dévoiler.

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.