Categories | Revue de presse

Le couple Macron fait revenir les Français dans les kiosques

Mise en ligne le 11 septembre 2017

Lire Le Figaro du 6/9/17 page 23

Extrait

Grâce à leurs interviews exclusives du couple présidentiel, les hebdomadaires Elle et Le Point ont réalisé leurs meilleures ventes depuis dix ans.

La stratégie de la parole présidentielle rare fait les affaires de la presse. En décrochant des interviews exclusives du couple Macron, qui s’était peu exprimé depuis son accession à l’Elysée, les hebdomadaires Elle et Le Point ont créé l’évènement en kiosque avec des ventes démultipliées.

Elle, du groupe Lagardère, a tiré le premier avec un entretien avec Brigitte Macron publié le 18 août. C’est la première fois que la Première dame se confiait à un média. L’effet curiosité a été immédiat. Les ventes en kiosque ont quasiment triplé par rapport à un numéro normal, avec un total de 250.000 achats à l’unité. À ce chiffre doivent s’ajouter 100.000 achats en version numérique. Une partie provient des kiosques en ligne illimités de SFR et de Bouygues Telecom. En cumulant les abonnements et les ventes par tiers, ce numéro avec Brigitte Macron a atteint un score de 530.000 exemplaires. En temps normal, la diffusion payée de Elle est de 330.000 exemplaires…

L’hebdomadaire féminin a indiqué qu’il s’agissait de sa meilleure vente depuis dix ans. Pour soutenir la demande en kiosque, la période de vente a été exceptionnellement prolongée de quelques jours. L’entretien a également eu un gros retentissement en ligne. Lagardère pointe 30 millions de vues ou d’interactions sur les réseaux sociaux, avec un fort intérêt aux Etats-Unis et en Allemagne.

Quatrième meilleure vente de l’histoire du Point

On aurait pu penser que ces très hauts scores s’expliquaient par une forte popularité de Brigitte Macron. L’interview d’Emmanuel Macron dans le Point a démontré le contraire. Le président a vu sa côte d’amour s’effondrer cet été, passant de 40% à 30% d’opinions positives entre fin juin et début septembre. Et pourtant, les Français se sont précipités pour lire son entretien exclusif avec le newsmagazine, étalé sur vingt pages. L’hebdomadaire avait anticipé ce fort intérêt en augmentant de 30% son tirage pour les kiosques, passé à 130.000 unités. Le Point en a vendu 100.000 rien que sur la seule première journée de commercialisation! En temps normal, le newsmagazine réalise 55.000 ventes chez les marchands de journaux en une semaine… Face à la demande, Le Point a réimprimé 60.000 exemplaires supplémentaires pour le week-end, et a réalisé un nouveau réassort ce mardi matin.

«À ce jour, nous en sommes à 150.000 ventes en kiosque», indique Etienne Gernelle, directeur du newsmagazine. Soit un volume de ventes multiplié par trois. «En ajoutant le numérique, les abonnements et les ventes à l’étranger, nous devrions atteindre les 450.000 ventes pour ce numéro», précise-t-il. Contre 355.000 exemplaires en temps normal. «C’est notre meilleure performance depuis 2007, avec pourtant 6000 points de vente en moins», souligne Etienne Gernelle. Il s’agit aussi de la quatrième meilleure vente de l’histoire du newsmagazine.

Comment expliquer cet engouement pour la parole présidentielle? «Il y a clairement un effet curiosité, que l’on soit «fan» ou non du président. Emmanuel Macron s’est peu exprimé depuis le début de son mandat. Or, nous n’avons pas voulu faire un entretien de petites phrases et d’annonces, mais une conversation dense et longue sur des sujets de fond. C’est un document qui a vocation à être conservé», explique le directeur du Point. «La valeur de ce numéro, ce n’est pas tant Macron que le propos, très riche. La presse écrite est le seul média qui peut proposer ce type d’exercice. Et la demande est là. On gagne à parier sur l’intelligence du lecteur, qui est prêt à payer pour cela.»

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.