Categories | Revue de presse

Le monde de l’édition touché par la panne de l’hébergeur OVH

Mise en ligne le 12 novembre 2017

Lire Livres Hebdo du 9/11/17

Extrait

Le leader européen de l’hébergement sur Internet a subi une importante panne électrique, plongeant potentiellement plus de trois millions de sites web dans le noir.

Vers 7 heures, jeudi 9 novembre, OVH, le leader européen de l’hébergement de données sur Internet a subi une importante panne électrique, suivie d’une accumulation d’autres incidents. Les serveurs d’OVH à l’arrêt, plus de trois millions de sites Internet ont potentiellement été rendus inaccessibles.

Parmi eux, Rue de l’échiquier a indiqué, dès 9 h 59 sur Twitter, que son site web et les boîtes mails étaient indisponibles.

Les bibliothèques ont également été touchées. L’application Affluences, qui permet de connaître en temps réel le taux d’occupation d’une bibliothèque, a connu quelques perturbations, comme « des annulations de réservations », relève sur Twitter le compte de la bibliothèque universitaire de Lyon 1.

La revue en ligne consacrée à la littérature, La Cause littéraire, fait partie des sites impactés par le problème technique d’OVH.

Vers 11 heures, la situation à commencer à revenir à la normale grâce aux rétablissements des serveurs de Roubaix et de Strasbourg. « Bonne nouvelle : OVH a résolu les problèmes rencontrés ce matin. Nos sites et les applications sont à nouveau accessibles », déclare par mail Rakuten-Aquafadas, spécialisé dans les publications numériques.

Même cri de victoire sur Twitter de la part de Rue de l’échiquier, bien que les « boîtes mails ne fonctionnent toujours pas normalement ».

OVH est le numéro un européen de l’hébergement de sites Internet et compte 22 datacenters (centres de données) dans 19 pays. Le site des médias BFM Business ou Jeune Afrique, de l’Autorité de sûreté nucléaire ou encore de Warner Bros Entertainment ont aussi fait partie des victimes.
Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.