Xavier Niel investit dans Le Nouveau Magazine littéraire

Mise en ligne le 17 décembre 2017

Lire Le Figaro du 16/12/17 page 26

Extrait

Rebaptisée, la revue ouvre largement ses pages aux intellectuels et auteurs progressistes.

Claude Perdriel continue de réaménager son groupe de presse Sophia Publications. Mercredi, il annonçait un accord avec le constructeur automobile Renault, qui détient désormais 40 % de l’éditeur. Cette alliance concerne les magazines Challenges, Sciences et Avenir, La Recherche, Histoire et Historia, dont les contenus seront transformés en programmes audio et vidéo pour les futures voitures connectées de Renault. Un titre a été exclu du partenariat:Le Magazine littéraire. Mais ce dernier voit aussi son actionnariat être chamboulé. Désormais, 40 % du titre est détenu par quatre actionnaires externes, dont Bruno Ledoux et Xavier Niel. «Je refuse de travailler là où je ne suis pas majoritaire, explique Claude Perdriel. Avec 60 % des parts, je suis garant de l’indépendance des rédactions.» L’homme de presse reste par ailleurs propriétaire à 100 % de sa régie publicitaire MédiaObs.

Ces changements accompagnent une mutation du magazine, rebaptisé Le Nouveau Magazine littéraireet désormais dirigé par Raphaël Glucksmann. «Ce magazine est né à une période où le débat d’idées agitait la France et où les intellectuels n’étaient pas tous déclinistes. Nous voulons retrouver cette ébullition et raconter notre temps», explique le nouveau directeur de la rédaction. Selon lui, «il y a besoin d’une maison pour tous ceux qui pensent que demain ne sera pas pire qu’hier».

«Il y a besoin d’une maison pour tous ceux qui pensent que demain ne sera pas pire qu’hier»

Raphaël Glucksmann

Le mensuel parle toujours des livres et publie désormais de courtes fictions. Mais il ouvre très largement ses pages aux intellectuels et même à des politiques, comme Najat Vallaud-Belkacem pour le premier numéro, en kiosque lundi (4,90 euros). Il se veut un contrepoint aux revues conservatrices comme Causeuren défendant une ligne social-démocrate et progressiste. «Le Nouveau Magazine littéraire est un média complet, explique Maurice Szafran, directeur éditorial. Un site sortira début 2018, il sera une plateforme de débats et d’idées. Nous organiserons aussi des conférences et des rencontres avec les lecteurs dans un second temps.»

L’équipe a été conseillée par Alice Antheaume, directrice exécutive de l’école de journalisme de Sciences Po, pour concevoir le volet numérique de son magazine. Le titre sera présent sur tous les réseaux sociaux et publiera chaque jour quatre ou cinq articles pour approfondir un fait d’actualité. «Il y a une demande de sens du public. Nous allons nous arrêter sur des informations que nous choisirons pour en faire le tour», explique Raphaël Glucksman. Les lecteurs seront invités à participer, mais sous forme de contributions et non de commentaires sous les articles.

Sophia Publications va investir un million d’euros dans cette relance. «Cela nous permettra de voir venir durant deux ans», estime Claude Perdriel. Il espère faire passer les ventes de 16.000 exemplaires aujourd’hui (dont 8000 abonnements) à 30.000 demain. «Si nous réussissons notre coup, nous pourrions même atteindre les 40.000 ventes», veut-il croire.

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.