Categories | Info filière

Bilan presse print 2017 : -3,1% pour la Diffusion France Payée et -1,9% pour le lectorat moyen

Mise en ligne le 15 avril 2018

Lire : CBNews du 12 avril

 

Voir : les chiffres en détail par famille de presse

 

94% des Français de 15 ans et plus déclarent lire la presse papier chaque mois et 59% chaque jour

 

Selon le bilan annuel ACPM/OJD, la presse française a représenté, en 2017, 3,5 milliards d’exemplaires diffusés en France soit près de 10 millions d’exemplaires chaque jour.

La diffusion France payée (DFP) concentre 91% de la diffusion France et accuse une baisse de -3,1%.

Elle se partage ainsi entre les 3 grandes familles de presse : Presse Grand Public (90%), Presse Gratuite d’Information Diffusion (9%) et Presse Professionnelle (1%).

 

Les versions PDF (incluses dans la DFP) de la presse grand public sont chiffrées à 246 millions d’exemplaires, en hausse de +42,7% vs 2016. Elles se répartissent principalement entre la PQN (104 millions), la presse magazine (78 millions) et la presse quotidienne régionale et départementale (50 millions).

Mesurés à travers l’étude ONE (cf méthodologie en fin d’article), les principaux indicateurs d’audience de la presse print sont en légère baisse en 2017 :

 

. 94% des Français de 15 ans et plus déclarent lire la presse papier chaque mois (vs 95% en 2016), soit 49,3 millions de lecteurs.

. Ils lisent en moyenne 5,4 titres différents, comme en 2016 et versus 5,6 titres en 2015 et 5,9 en 2014. Les femmes lisent 6 titres en moyenne.


. Quotidiennement, 59% des Français de 15 ans et plus lisent au moins un titre de presse, soit 30,8 millions de personnes (vs 31,4 M. en 2016 et 32,1 M. en 2015), dont :

– presse magazine : 42% lisent au moins un magazine, soit 22,2 millions (vs 23 millions en 2016),

– presse quotidienne : 38% lisent au moins un quotidien, soit 20 millions (vs 20,2 millions en 2016).

 

. A univers de titres constants, le lectorat moyen d’un titre de presse est en baisse de -1,9% en 2017 vs 2016 (après des baisses de -1,4% en 2016 et -3,1% en 2015).

Hormis la presse TV qui est consultée très majoritairement au domicile (à 94%), une grande partie des lectures (39%) se fait hors du domicile, et notamment sur le lieu de travail (9,9%) et chez des amis ou membres de la famille (8,6%).

Les Français consacrent en moyenne chaque jour 22 minutes à lire des titres de presse (au format papier ou PDF), contre 24 minutes en 2016.

Plutôt en baisse, les reprises en main (par un même lecteur) restent élevées : 1,7 fois pour les quotidiens nationaux, 1,9 fois pour les quotidiens régionaux, 3,1 fois pour les hebdos (hors presse TV : 8,4 fois), 4,8 fois pour les mensuels…

Outre les agrégats PQR66 et PHR, le top 20 publié par l’ACPM compte :

. un titre quotidien et gratuit : 20 Minutes, dont l’audience recule de -4% par rapport à la vague précédente (2016/2017),

. 7 magazines hebdos, dont 6 en baisse (4 titres de presse TV, Version Femina et Femme Actuelle) et un en hausse : Paris Match (+0,6%),

. le quotidien sportif du 7ème jour : L’Equipe du Dimanche en forte hausse (+14,7%),

. 7 titres mensuels, dont un seul progresse : Cuisine Actuelle (+2,7%),

. le bimestriel Marmiton, en légère hausse (+1,6%),

. le trimestriel Vies de Famille, en progression de +6,3%.

 

Sur les 18 titres individuels de ce top20, 5 ont donc une audience en hausse et 13 une audience en retrait.

 

En recul de -4,9%, TV Magazine reste de loin le titre le plus lu de France par les 15 ans et plus, avec ses 11,355 millions de lecteurs, mais aussi par les hommes, les femmes et les CSP+.

Version Femina est le 2ème titre sur les 15+ et les femmes, tandis que L’Equipe du Dimanche est deuxième sur les hommes et  Science et Vie est 2ème sur les CSP+.

 

Science et Vie complète le podium masculin, Marmiton le podium féminin et GEO le podium CSP+.

L’étude ONE 2017 a été réalisée en continu du 1er janvier au 31 décembre 2017 par l’institut d’études Ipsos. Ces résultats ont été obtenus par sondage auprès d’un échantillon de 30 038 individus représentatifs de la population française de 15 ans ou plus. Le CESP attire l’attention sur le changement de méthodologie intervenu en juillet 2016 et sur ses implications :

. A partir de juillet 2016, l’ACPM a décidé de supprimer complètement les interviews réalisées en face à face. La totalité des interviews sont désormais réalisées 100% en ligne, ce qui ne permet pas de comparer les résultats en évolution.

. A partir du premier semestre 2017, l’ACPM a décidé pour 2017 :
– la limitation à un seul institut (Ipsos) de la réalisation du terrain ONE (vs deux instituts précédemment : Ipsos et Kantar TNS)

– la réduction de la taille d’échantillon à 30 000 interviews (vs 35 000 en 2016)
Plus d’information sur la méthodologie de l’étude sur le site de l’ACPM.

 

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.