Categories | Info filière

Le Dauphiné Libéré : vers la suppression de 122 postes

Mise en ligne le 09 juin 2018

Lire : CBNews du 7 juin

 

Un plan de départs volontaires au sein du quotidien régional Le Dauphiné Libéré, du groupe Ebra (Crédit Mutuel), vise à supprimer 122 postes maximum sur un total de 635, mais aucun dans la rédaction, a-t-on appris auprès des partenaires sociaux. Les négociations, qui ont démarré fin mai, seront suspendues en juillet et août, et devront aboutir fin octobre, a indiqué à l’AFP la CGT du journal. « Si d’aventure je ne trouve pas un accord majoritaire, il n’y aura pas de plan de départs volontaires. S’il y en a un, les premiers départs pourraient intervenir dès la fin de l’année », a affirmé à l’AFP le PDG du Dauphiné. Selon Christophe Tostain, ce plan a pour but « d’accélérer les départs de l’entreprise afin d’anticiper de meilleurs résultats, car le résultat d’exploitation est négatif depuis trois ans ». « Les 122 postes seront supprimés dans les services techniques et administratifs qui s’occupent de la version imprimée du journal », ont précisé des sources syndicales. « On ne touche ni à la rédaction ni aux services des ventes », a assuré M. Tostain. Parallèlement, la direction ambitionne de lancer sa nouvelle stratégie de renforcement de sa présence sur internet et les réseaux sociaux le 2 octobre, selon la CGT. La direction espère passer de 5.300 abonnés en numérique à 16.000 dans les 3 ans, à comparer aux 80.000 abonnés papier.  Si la direction ne lie pas du tout son plan à la stratégie dite « digital first » et met en avant le recrutement de six personnes pour accompagner la rédaction dans ce passage dans les prochains mois, les syndicats ne font pas la même lecture. Pour la CGT, ce virage numérique aussi rapide et le fait que « le groupe Ebra délaisse le papier est incompréhensible : 95% du chiffre d’affaires du Dauphiné est réalisé avec le +print+ et nos lecteurs sont plutôt les anciens que les jeunes ». De plus, vu la pyramide des âges au journal, « il y aurait eu 200 personnes qui seraient parties naturellement à la retraite d’ici trois ans ». La CGT relève qu’au sein du groupe Ebra, déficitaire, le Dauphiné Libéré est « le seul titre excédentaire ». Ce plan risque donc « de coincer au niveau de la Direccte (administration du travail) », estime le syndicat. Le Dauphiné Libéré compte 27 éditions dans 9 départements (Ain, Haute-Savoie, Savoie, Isère, Drôme, Ardèche, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes et Vaucluse). Au sein du groupe Ebra, deux autres plans de départs volontaires ont été lancés, en lien avec la nouvelle stratégie digitale : 47 des 300 postes sont visés au sein d’Est Bourgogne Média (EBM), qui regroupe le Journal de Saône-et-Loire et le Bien Public ; 77 sur 500 au Progrès, diffusé dans le Rhône, l’Ain, le Jura, la Loire et la Haute-Loire.

 

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.