Categories | Revue de presse

Les ventes numériques soutiennent la presse

Mise en ligne le 16 septembre 2018

Lire Le Figaro du 14/9/18 page 31

Extrait

L’abonnement digital ou les kiosques en ligne deviennent des piliers de la diffusion payante de certains titres.

La décroissance se poursuit pour les ventes de la presse papier. L’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM) vient de publier les résultats des ventes des journaux et magazines entre juillet 2017 et juin 2018, et nombreux sont les indicateurs dans le rouge. La famille des newsmagazines est particulièrement affectée si on la compare à la période juillet 2016-juin 2017. L’Obs est en recul de 20 % (273.000 exemplaires en moyenne), dont -30 % rien que pour ses ventes au numéro. L’Express a perdu 13 % (257.000 ventes), Valeurs actuelles 14 % (101.000), Marianne 11% (130.000). Le Point résiste le mieux avec un recul de 7,5 % pour des ventes moyennes de 301.000 exemplaires par semaine. «C’est le contrecoup de leurs bons résultats en 2017, lors de la séquence présidentielle», explique Jean-Paul Dietsch, directeur de l’ACPM.

Mais des magazines sans rapport avec la politique ont aussi souffert, perdant jusqu’à un quart de leur diffusion payée en un an: Vital Food (-25 %), Glamour (-22 %), Parents (-20 %), GQ (-19 %), Grazia (-17 %), Vanity Fair (-16 %)… Leurs ventes au numéro et par abonnement sont touchées dans des proportions équivalentes. C’est aussi la fin de l’état de grâce pour les féminins «feel good», avec des baisses de respectivement 17 et 14 % pour Happinez et Flow. Ce dernier vient de réagir avec une nouvelle formule.

AuFigaro, le Premium (89.000 internautes en juin) est désormais deux fois plus puissant que la vente au numéro et se rapproche des abonnements papier.

Les titres qui sont dans le vert ont souvent un point commun: leurs ventes numériques sont puissantes. Les champions de la presse quotidienne nationale carburent à l’abonnement digital. Au Figaro, le Premium (89.000 internautes en juin) est désormais deux fois plus puissant que la vente au numéro et se rapproche des abonnements papier. Au Monde, le numérique est le premier canal de vente (136.800 abonnés en juin) et tire la croissance globale du journal (+1,7%)…

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.