Categories | Revue de presse

Gaz à effet de serre : les pays du G20 ne sont pas dans les clous

Mise en ligne le 02 décembre 2018

Lire Le Figaro du 28/11/18 page 12

Extrait

Les objectifs de diminution de dioxyde de carbone doivent être triplés dans le monde, sinon la température grimpera de 3,2°C, préviennent les Nations unies.

Hélas, le pic des émissions mondiales de dioxyde de carbone n’est pas encore atteint! Après trois années de stagnation, de 2014 à 2016, les rejets dans l’atmosphère sont repartis à la hausse l’an dernier (+ 1,2 %), déplore l’Unep, l’agence de l’ONU en charge de l’environnement, dans la dernière édition de son «Emissions Gap Report» (Rapport sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions).

Plus grave encore, les émissions de gaz à effet de serre auraient encore augmenté cette année, selon les données provisoires du projet de recherche «Global Carbon Project», qui sera présenté le 4 décembre, après l’ouverture de la COP24 (24e conférence des parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), à Katowice (Pologne).

Les engagements pris par les pays les plus riches doivent être accrus rapidement pour une diminution supplémentaire de 3,5 milliards de tonnes en équivalent de CO2

Actuellement, les émissions annuelles mondiales de gaz à effet de serre atteignent 53,7 milliards de tonnes en équivalent de CO2 (en tenant compte du dioxyde de carbone mais aussi du méthane et du protoxyde d’azote). Globalement, l’évolution n’est pas bonne «pour les 20 pays les plus riches qui totalisent 80 % des émissions globales», rappelle Philip Drost, coordinateur du rapport de l’Unep. «Collectivement, les membres du G20 ne sont pas en ligne avec leurs objectifs de 2030», prévient le résumé pour décideurs de l’Agence des Nations unies.

Quand on regarde dans le détail, les moins bons résultats sont imputables à l’Afrique du Sud, l’Argentine, l’Arabie saoudite, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis et l’Union européenne, qui dévient de leurs trajectoires pour 2030…

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.