CCFI

Arjowiggins à Jouy-sur-Morin : les salariés ont commencé à brûler leur stock

Les salariés de l’usine Arjowiggins de Jouy-sur-Morin (Seine-et-Marne), sont en colère. Leur entreprise qui fabrique du papier pour les cartes grises et pour les billets de banque doit fermer à la fin du mois de janvier 2019. Ils ont commencé à brûler leur stock pour mettre la pression sur l’Etat.

 

Les salariés de l’usine Arjowiggins de Jouy-sur-Morin (Seine-et-Marne), qui fabrique du papier pour imprimer les billets de banque, doit fermer à la fin du mois de janvier 2019.

 

Les salariés demandent à être reçus par un haut responsable de l’Etat. Afin de mettre la pression, les employés ont commencé, depuis ce mardi 22 janvier, à brûler leur stock de papier destiné aux cartes grises.« Toutes les 12h, nous brûlons une bobine » explique Patrice Schaafs, représentant syndical de la CGT.

Deux cent quarante employés au chômage

 

Le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé, mi-janvier, la liquidation judiciaire de l’usine de Jouy-sur-Morin. Les 240 employés de l’entreprise vont être licenciés. Marianne Gauguin travaille dans la société depuis 33 ans, elle vit la situation difficilement : « Nous n’avons pas compté nos heures, nous réalisons que tout notre travail est parti en fumée. »

La direction fait le mort

 

Les salariés affirment ne plus avoir de contact avec leur direction, le fonds germano-suisse Blue Motion Technologies.

 

L’usine fournit 120 pays en papier pour billets de banque. C’est aussi l’entreprise qui fournit à l’Etat le papier pour les cartes grises.

 

Lire : France Bleu du 25 janvier

 

Jean-Philippe Behr

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI