CCFI

Arjowiggins : des offres de reprise ont été déposées

 

Les candidats à la reprise des sites du groupe de production papetière Arjowiggins placés en redressement judiciaire ont fait connaître leurs offres auprès des administrateurs judiciaires.
Elles concernent les deux principaux sites du groupe situés dans la Sarthe : Papiers couchés, localisé à Bessé-sur-Braye (648 salariés) et Le Bourray, dont l’usine est située à Saint-Mars-La-Brière (293 salariés). Des offres ont également été formulées pour le site spécialisé dans le papier recyclé de Greenfield situé à Château-Thierry dans l’Aisne (76 salariés). Tous les dossiers sont analysés par les administrateurs judiciaires chargés du dossier d’ici les audiences de reprise prévues devant le tribunal de commerce le 27 février pour le site de papiers couchés et le 6 mars pour les autres sites.
Mardi 5 février 2019, les représentants du personnel ont présenté les deux offres aux salariés de Bessé-sur-Braye. La première émane d’un groupe basé en Angleterre, tenu par des Suédois et des Finlandais. Cette offre conserverait 400 emplois à Bessé-sur-Braye, 74 à Château-Thierry sur le site de Greenfield et 210 sur le site du Bourray à Saint-Mars-la-Brière. L’autre offre est portée par la directrice générale d’Arjowiggins Graphic, Agnès Roger, accompagnée par plusieurs cadres de l’entreprise et un investisseur. Sur cette deuxième proposition, 310 postes seraient conservés à Bessé-sur-Braye, siège de l’entreprise situé à Paris compris (50 salariés) et 74 à Château-Thierry. Dans les deux cas, il semble que le financement ne soit pas bouclé.

Lire PapArgus du 5/2/19

Pascal Lenoir

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI