CCFI

e-Commerce : 10 % des échanges en 2019, plus de 100 Mds € de CA

La part de marché du commerce en ligne dans les ventes globales en France devrait atteindre les 10% en 2019, a indiqué jeudi la Fédération du secteur (Fevad), et franchir le cap des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Sur le premier trimestre 2019, près de 25 milliards d’euros ont été dépensés en ligne par les Français, soit une croissance des ventes de 11,9% sur un an, portée par «la poursuite de l’augmentation du nombre de e-acheteurs, de la fréquence d’achat en ligne et de la diversification de l’offre», explique la Fevad dans un communiqué.

 

Le secteur voyage-tourisme, dont la moitié des ventes se fait en ligne, a connu un «léger ralentissement» durant ce trimestre, précise la Fevad, avec une augmentation de «seulement» 5%, comparé aux «fortes croissances» des deux dernières années.

 

«Les professionnels espèrent une embellie au deuxième trimestre», a souligné Marc Lolivier, le Délégué général de la Fevad, lors d’une conférence de presse.

 

A l’inverse, les secteurs les plus performants sont l’ameublement/décoration, le sport et le jardinage/bricolage.

 

Les acheteurs en ligne ont réalisé plus de 400 millions de transactions au premier trimestre, soit une augmentation de 19% sur un an : c’est «cinq fois plus qu’au premier trimestre 2010, soit 50 transactions en ligne en moyenne par seconde», a précisé Marc Lolivier.

 

Le marché enregistre par ailleurs une forte hausse du nombre de sites marchands actifs ce premier trimestre (+15,6% sur un an).

 

Si l’on regarde le Top 15 des sites et applications de e-commerce les plus populaires en termes d’audience en France, les quatre premiers restent dans l’ordre Amazon, Cdiscount, Fnac et Vente-privée.

 

Le secteur du tourisme/voyage est également bien placé (Booking, 5e, OuiSncf, 6e, AirBnB, 14e), ainsi que la grande distribution (Leclerc, 7e, Carrefour, 9e, Leroy Merlin, 13e).

 

Enfin, «l’application de revente de vêtements Vinted entre pour la première fois dans ce classement», directement à la 12e place, a expliqué Jamila Yahia-Messaoud, de Médiamétrie.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE de la FEVAD :

 

La croissance du e-commerce se maintient au 1er trimestre 2019 : +11,9%

 

La Fevad a présenté aujourd’hui les résultats des ventes sur internet pour le 1er trimestre 2019. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement.

 

Près de 25 milliards d’euros ont été dépensés sur internet sur les trois premiers mois de l’année

 

Le chiffre d’affaires des ventes globales e-commerce gagne +11,9% par rapport au 1er trimestre 2018, porté par la poursuite de l’augmentation du nombre d’e-acheteurs, de la fréquence d’achat en ligne et de la diversification de l’offre, malgré le léger ralentissement du secteur voyage-tourisme. Le montant dépensé atteint 24,9 milliards d’€ sur les 3 premiers mois de l’année. Les e-acheteurs ont réalisé plus de 400 millions de transactions sur les sites e-commerce au cours du 1er trimestre 2019, soit une augmentation de 19% sur un an.

 

L’accroissement du nombre d’achats en ligne est plus important en début 2019 qu’en début 2018 (+19% après +17,7% au T1 2018). Sur ce 1er trimestre, on dénombre 407 millions de transactions. C’est 5 fois plus qu’au 1er trimestre 2010. 50 transactions en ligne en moyenne sont réalisées par seconde !

 

Le nombre d’e-acheteurs a progressé de 4% en un an ce qui représente 1 358 000 cyberacheteurs supplémentaires (source Médiamétrie) et le nombre moyen d’achat par acheteur continue à progresser pour atteindre 12,7 achats sur le 1er trimestre (vs 10,7 achats au 1er trimestre 2018). Ces progressions compensent la baisse du montant du panier moyen qui descend à 61 € (-6%).

 

Le marché enregistre par ailleurs sur ce 1er trimestre une forte hausse du nombre de sites marchands actifs : +15,6% sur un an et +9% par rapport au 4ème trimestre 2018.

 Le chiffre d’affaires des sites leaders de ventes de produits est en hausse de 6,5% sur un an

 

La croissance des ventes de produits grand public du panel iCE 100 atteint +6,5%, un niveau de croissance équivalent au taux de croissance moyen 2018 et supérieur au T1 2018, dans un contexte d’amélioration de la consommation des ménages (+0,5% au T1 2019 après -1,4% en 2018, source : Banque de France).

 

Les ventes B to B poursuivent un rythme de progression rapide sur ce 1er trimestre 2019 : +13,9%.

 

Pour le e-tourisme, l’activité progresse plus doucement en ce début d’année, +5%, comparée aux fortes croissances des 2 dernières années. L’ensemble des agences de voyage on et off line note également un niveau de croissance moins élevé avec un volume d’affaires des réservations de +4% au T1 2019 après +7% en 2018 (source : baromètre Les Entreprises du Voyage/Gestour/Orchestra).

 

Les smartphones en passe de détrôner prochainement les ordinateurs

 

 La vitalité des ventes en ligne se conjugue également avec l’accroissement des ventes sur les places de marché qui poursuivent un rythme de croissance rapide (équivalent à celui des 12 derniers mois). Ces dernières contribuent à hauteur de 32% du total des ventes des sites de l’iPM (+3 points sur un an). C’est deux fois plus qu’il y a 5 ans.

 

Les ventes sur smartphones et tablettes continuent à tirer la croissance : +22% sur le 1er trimestre 2019 (vs +21% sur les 12 derniers mois). Le canal mobile représente plus de 35% du chiffre d’affaires des sites de l’iCM (+4 points sur un an). A ce rythme, les commandes sur mobiles pourraient dépasser les achats sur ordinateur dès 2021 pour l’iCM.

 

Méthodologie :

Les données collectées par la Fevad auprès des sites marchands correspondent aux définitions suivantes :

Indice commerce électronique (iCE 100) : Chiffre d’affaires réalisé en direct par les entreprises du Panel iCE 100 sur l’internet fixe et mobile. Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d’affaires réalisé sur market place, ni les commissions générées. Uniquement les commandes livrées en France. Tous les lieux de livraison sont retenus (y compris retraits en magasin). Il s’agit du chiffre d’affaires commandé (on considère la date de prise de commande et pas la date de livraison). Annulations, échanges et retours déduits, frais de port compris, TTC pour les ventes aux particuliers, HT pour les ventes aux professionnels.

Indice place de marché (iPM) : Les sites qui éditent une market place déclarent les ventes réalisées sur la market place par les vendeurs utilisateurs.

Indice commerce mobile (iCM) : Chiffre d’affaires réalisé en direct par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargements d’applications).

Composition du Panel iCE 100 : Plus de 100 sites : produits grand public (100 sites), e-tourisme (15 sites) et ventes aux professionnels (20 sites).

Composition du Panel PSP : 9 plateformes sécurisées de paiement : Adyen, Dalenys, Ingenico Payment Services, Monetico Paiement, Monext, Paypal, PayZen, Verifone, Worldline.

Estimation du marché global : Le calcul de l’estimation du marché global est réalisé à partir des données recueillies auprès des sites du panel iCE 100, de la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel iCE 100) communiqués par les prestataires participant au panel PSP et d’une estimation des paiements hors ligne (enquête Fevad auprès des marchands de l’iCE 100).

 

A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance fédère aujourd’hui 600 entreprises et 800 sites internet. Elle est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France.

 

Lire : Fevad du 23 mai

 

Jean-Philippe Behr

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI