CCFI

L’apprentissage reprend peu à peu des couleurs

Lire Le Figaro du 8/9/18 page 20

Extrait

Stimulées par le rétablissement des aides, les entrées en contrat d’alternance augmentent, malgré le frein culturel et les réticences de l’Éducation nationale.

Promouvoir l’apprentissage vaut bien de monter sur une rutilante moto BMW. En visite jeudi après-midi dans le tout nouveau campus dédié à la formation pour les services de l’automobile et du cycle, à Guyancourt (Yvelines), Muriel Pénicaud a passé deux heures dans les différents ateliers à rencontrer les jeunes. «Quel est votre parcours, quels sont vos projets?»: les réponses des apprentis à la ministre du Travail reflètent bien la diversité des cursus et des envies. Kylian, 16 ans, est le plus jeune élève du site: après une classe Dima (dispositif d’initiation aux métiers en alternance), il prépare son CAP. «Depuis tout petit, j’ai la passion de la voiture», explique-t-il dans l’atelier aussi propre qu’un hôpital où s’alignent les véhicules. Plus âgé, Scott a suivi une année d’étude en design graphique, après un bac pro. Il a choisi de se reconvertir dans l’automobile, lui aussi par passion. Il pourra se former en un an seulement, avec un cursus comportant davantage de mécanique et de cours pratiques et moins de cours généraux. C’est un des atouts de ce campus: proposer des parcours sur mesure.

» LIRE AUSSI – Pour revaloriser la filière professionnelle, Blanquer veut des «Harvard du pro»

«J’ai envie de poursuivre vers un BTS, voire une école d’ingénieur», confie Scott. Sur le site, il peut déjà rencontrer des alternants plus avancés, comme Pauline, une des rares filles de la formation: déjà habillée comme une professionnelle, en tailleur, cette titulaire d’un DUT prépare une spécialisation en vente automobile via un CQP (certificat de qualification professionnelle), dans un atelier ressemblant à s’y méprendre à une concession, et en s’essayant aux pratiques dans une concession virtuelle.

«L’apprentissage est une voie de promotion, qui ouvre le champ des possibles. Il y a plein

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI