CCFI

Avec Epsilon, Publicis tente un gros coup de poker

Le groupe de communication français étudie l’achat de ce spécialiste américain du marketing digital. Un pari à 5 milliards de dollars.

Deux ans après son intronisation à la tête de Publicis, Arthur Sadoun, tente un énorme coup de poker. Dans un communiqué, le groupe de communication a reconnu étudier le rachat d’Epsilon, une agence de marketing digital américaine mise en vente par sa maison mère Alliance Data Systems. Cette dernière doit choisir dans la semaine entre Publicis et un consortium mené par Advent International et Goldman Sachs. La nouvelle a fait chuter l’action Publicis de près de 4%. Il faut dire que si Publicis sort gagnant des enchères, il devra faire un chèque d’environ 5 milliards de dollars ce qui ferait de cette acquisition la plus importante de son histoire devant celle de Sapient, racheté 3,7 milliards de dollars en 2014.

Lire Le Figaro du 2/4/19 page 28

Être mieux valorisé

Même si la proie est importante, elle correspond parfaitement à la stratégie initiée par Maurice Lévy et poursuivie par Arthur Sadoun. Repositionner Publicis comme un acteur capable d’aider ses grands clients à opérer leur transformation digitale. Cette ambition a conduit le groupe à réorganiser tous ses services dans une offre unique «Power of One» regroupant les talents créatifs, les designers, les spécialistes de la donnée, du marketing digital et l’achat d’espace. Ainsi Publicis s’est associé à Carrefour pour repenser la stratégie digitale de ce dernier. C’est dans cette logique que Publicis explique son intérêt pour Epsilon: «Il est en effet du devoir des instances dirigeantes du groupe d’examiner toute possibilité de se renforcer par des actifs s’inscrivant dans la stratégie de la société et susceptibles d’apporter un service plus complet aux clients du groupe, tout en préparant la compétitivité du groupe dans l’avenir….

Pascal Lenoir

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI