CCFI

La taxe carbone, décriée mais efficace pour le climat

Selon le FMI, la taxation du CO2 peut réduire massivement les rejets de gaz à effet de serre mais doit être mise en œuvre avec doigté.

Six mois après le début de la crise des «gilets jaunes», on finit parfois par oublier que l’augmentation de la taxe carbone en a été la principale étincelle. Devenu hautement impopulaire dans l’Hexagone, cet instrument n’en reste pas moins le plus efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, selon un rapport du FMI (Fonds monétaire international) publié vendredi. Une taxe à 70 dollars la tonne (elle est à 55 dollars actuellement en France) permettrait, selon ce document, de réduire de plus de 40 % celles de la Chine, le premier pollueur de la planète. Les résultats chinois sont spectaculaires, car les experts du FMI considèrent que la taxe aurait un effet dissuasif puissant sur l’usage du charbon dont l’empire du Milieu use en abondance. Inversement, une taxe à 70 dollars ne produirait en France qu’une baisse des émissions limitée à 13 %, en raison du faible recours au charbon, source d’énergie la plus concentrée en CO2…

Lire Le Figaro du 4/5/19 page 20

Pascal Lenoir

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI