CCFI

Pas de repreneur pour Loire Offset Titoulet à Saint-Étienne, les salariés occupent l’usine

Les salariés de l’imprimerie Loire Offset Titoulet à Saint-Étienne bloquent leur usine depuis vendredi soir, pour tenter d’obtenir des primes supra-légales après la liquidation de l’entreprise. Aucun repreneur ne s’est en effet manifesté pour sauver l’imprimerie et ses 134 emplois.

 

L’imprimerie Loire Offset Titoulet à Saint-Étienne (rue de La Talaudière) est occupée par ses salariés depuis 19 heures ce vendredi soir. Des salariés qui se sont lancés dans une grève illimitée et veulent tenter d’obtenir des primes supra-légales maintenant qu’ils sont sur le carreau. L’entreprise, en liquidation judiciaire, n’a pas trouvé de repreneur avant le délai fixé par la justice commerciale, au 8 mars.

 

L’intersyndicale CGT-CFDT dénonce « une gestion calamiteuse » de l’entreprise, et n’est pas surprise de l’issue de ce dossier. Sur les 134 salariés de l’imprimerie (qui travaillait pour des groupes importants comme Hachette ou Hatier), beaucoup ont une vingtaine, voire une trentaine d’années d’ancienneté.

 

Une nouvelle assemblée générale des salariés est prévue lundi à la mi-journée.

 

Lire : France Bleu du 8 mars

 

Jean-Philippe Behr

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI