CCFI

Amazon se lance dans la publicité vidéo sur mobile

Avec ce format, proposé sur ses applications d’e-commerce, le groupe ouvre un nouveau front face à Google.

Amazon ouvre un nouveau front dans sa bataille contre Google et Facebook dans la publicité. Le groupe de Jeff Bezos va bientôt lancer des publicités vidéo au sein des résultats de recherche sur ses applications mobiles d’e-commerce. Il teste depuis plusieurs mois en bêta ce format sur la version iOS, et la version Android devrait suivre dans les prochains mois, selon Bloomberg. Les spots prennent la forme de vidéos de 15 à 30 secondes qui s’affichent dans les résultats de recherche générés par un mot-clé dans l’application.

Les marques devraient dépenser autour de 16 milliards de dollars sur la publicité vidéo mobile cette année aux États-Unis, soit une hausse de 22,6 % par rapport à l’an dernier

Amazon veut en faire un produit publicitaire haut de gamme. Le nouveau format est réservé aux annonceurs qui acceptent d’y consacrer un budget minimum de 35.000 dollars, indique le groupe sur la page consacrée à la version bêta du produit. L’espace proposé est très précieux pour les annonceurs, car les internautes qui recherchent un produit via l’application Amazon ont une propension plus grande à acheter que ceux surfant sur Facebook ou regardant une vidéo sur YouTube. Sonos et Neutrogena ont été parmi les premiers annonceurs à le tester. Selon Bloomberg, Amazon prélèverait 5 centimes par vue pour une exposition de deux mois, mais les tarifs pourraient varier selon les clients.

La vente d’espaces publicitaires vidéo sur ses applications mobiles ouvre de nouvelles opportunités pour Amazon. Selon le cabinet eMarketer, les marques devraient dépenser autour de 16 milliards de dollars sur la publicité vidéo mobile cette année aux États-Unis, soit une hausse de 22,6 % par rapport à l’an dernier. En 2025, ce montant pourrait atteindre 25 milliards.

Atouts de taille

Il y a quelques années encore, Amazon était plutôt réticent à proposer des publicités sur ses applications, de peur de perturber l’expérience d’achat de ses clients. Puis il a commencé à ajouter du contenu vidéo sur son site…

Lire Le Figaro du 26/3/19 page 26

Pascal Lenoir

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI