CCFI

Nestlé poursuit sa conversion au papier

Après l’emballage de Nesquik, c’est le sachet de la barre de fruits secs Yes! qui est désormais confectionné à partir de matières renouvelables.

 

C’est une innovation de rupture et une première dans l’univers de la confiserie, selon Nestlé. Poursuivant sa transition vers la « neutralité plastique », marquée récemment par la conversion de Nesquik au papier, le géant suisse de l’agroalimentaire annonce le lancement de ses barres de fruits secs Yes! dans un sachet flowpack également en papier.

Des solutions plus naturelles et durables

 

Dans un secteur où les films plastique et les structures laminées dominent, Nestlé assure parvenir à ce résultat avec une technologie d’ensachage avec scellage à froid à haute vitesse (photo ci-dessous), développée dans son centre de recherche de York, au Royaume-Uni. Un porte-parole du groupe précise que cette cadence est de 300 unités par minute, comparable à celle des lignes plastique. La barrière est fournie par un vernis aqueux « qui ne perturbe pas le processus de recyclage ».

 

Le papier, largement recyclé dans les pays où ce produit est déjà disponible – Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Irlande, Malte, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie –, est issu de ressources renouvelables certifiées Forest Stewardship Council (FSC) et The Program for the Endorsement of Forest Certification (PEFC). « Les consommateurs sont en attente de solutions plus naturelles et durables quand ils choisissent un snack, en termes à la fois d’ingrédients et d’emballage, déclare Patrice Bula, directeur général en charge des unités d’affaires stratégiques, du marketing et des ventes de Nestlé. Nous relançons donc ces barres emballées dans du papier, rendant ce sachet facile à recycler et évitant des déchets plastique. »

 

Lire : Emballages Magazine du 4 juillet

 

Jean-Philippe Behr

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Demande d’adhésion à la CCFI