Categories | Divers

Rennes. La villa Oberthur rappelle l’âge d’or de l’imprimerie

Mise en ligne le 12 août 2017

Lire : Ouest-France du 7 août

 

Une fois par semaine, l’hôtel particulier Oberthur ouvre ses portes au grand public. L’occasion de découvrir une demeure style Renaissance aux boiseries et aux tapisseries flamboyantes.

 

« Ça fait 80 ans que je vis ici et je n’ai jamais visité cet hôtel particulier », s’exclame une Rennaise. Si la plupart des habitants de la capitale bretonne ont déjà flâné dans le parc Hamelin Oberthur, peu d’entre eux ont déjà franchi le seuil de la villa qui porte le même nom. Un patronyme hérité de l’imprimeur François-Charles Oberthur, un Alsacien venu en Bretagne « pour se rapprocher de la mer » et resté à Rennes par amour pour une fille du pays, Marie Hamelin.

 

La visite organisée par l’office du tourisme nous ramène 150 ans en arrière, à l’époque où l’entreprise Oberthur connaît un important essor au point où l’imprimeur décide d’implanter de nouveaux ateliers dans des halles, le long de la rue de Paris. Puis sa demeure familiale quelques années plus tard.

Style Renaissance

 

Après avoir admiré la façade néo-renaissance de l’hôtel particulier construit en 1875 par l’architecte Gavet, le visiteur est invité à découvrir une salle à manger d’inspiration Renaissance avec ses portes et plafonds en bois de noyer, son parquet en chêne et son imposante cheminée.

 

« Au milieu de toutes ces boiseries, on a le sentiment de se trouver dans une maison alsacienne ou suisse. Les racines de François-Charles Oberthur sont présentes partout, jusque sur ce battant de porte où figure Notre-Dame, la patronne de Strasbourg », fait remarquer Nathalie, guide conférencière à l’office de tourisme.

 

Le clou de la visite est l’escalier monumental dont les murs sont entièrement recouverts de tapisseries représentant des jardins. Autre pièce marquante : la cuisine, dont les faïences d’origine, blanches et bleues, le piano de cuisson et l’évier ont été conservés.

Succès de l’almanach

 

La demeure cossue témoigne de la prospérité de la famille Oberthur, qui, de six employés au moment où l’imprimeur reprend l’entreprise, passe à 600 au moment de son décès. L’entreprise prend son essor dès 1854 avec le succès de l’almanach et la diversification de ses activités : impression de livres, d’affiches publicitaires, de formulaires pour les chemins de fer…

 

À la mort de François-Charles Oberthur en 1893, ses fils Charles et René prendront successivement les rênes de l’entreprise, qui perdurera jusqu’à sa liquidation judiciaire en 1983, puis reprise ensuite par d’autres investisseurs. L’hôtel particulier de la famille Oberthur appartient, quant à lui, à la ville de Rennes depuis 1960.

 

Visite chaque samedi, de 14 h 30 à 16 h 30, au 82, rue de Paris. Tarif : 7,20 €. Réservations au 02 99 67 11 65 ou sur le site Internet.

 

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.