Categories | Revue de presse

« Les opinions sont plus partagées que les faits, c’est un danger pour l’information »

Mise en ligne le 01 octobre 2017

Lire Le Monde du 28/9/17

Extrait

Comment informer et rétablir la vérité des faits quand plus personne ne vous entend et que de fausses informations circulent massivement sur les réseaux sociaux ? Katharine Viner, rédactrice en chef du quotidien londonien The Guardian, qui s’interrogeait en juillet 2016, quelques semaines après le référendum sur le Brexit, sur le métier de journaliste dans une analyse remarquée était invitée au Monde Festival le samedi 23 septembre pour en parler. Pour elle l’un des principaux dangers est que l’opinion est plus partagée aujourd’hui sur les réseaux sociaux que l’information.

Pour voir ou revoir les conférences du Monde Festival en vidéo, consultez la page du Monde Festival.

Share

1 Commentaires pour cet article

  1. Jean Valprémit :

    Ne venez pas pleurer : vous avez sciez la branche…
    Un célèbre patron d’un quotidien parisien a un jour dit ceci :

    Un journal, le journaliste, doit :
    – annoncer et relater rien que le fait tel quel !
    – Ce même journaliste dit, ensuite il replace le fait dans le contexte, explique l’environnement, la situation, etc.
    – Puis enfin, il commente le fait selon sa propre sensibilité politique, personnelle, économique, etc.

    Ne venez pas vous étonner si, on retrouve plus de faits sur les réseaux et, combien d’informations qui sont passées à la trappe, dans la presse, écrite ou tv au nom du correct !
    Il faut être papetier comme moi pour encore acheté un canard ceux comme un parpaing !
    Bon courage !

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.