Categories | Revue de presse

Meredith Corp met la main sur Time Inc.

Mise en ligne le 03 décembre 2017

Lire Le Figaro du 28/11/17 page 26

Extrait

Le groupe de presse conservateur rachète l’éditeur du célèbre magazine Time pour 1,85 milliard de dollars.

La persévérance de Meredith Corp. est récompensée. Après plusieurs tentatives infructueuses, le groupe de presse de Des Moines (Iowa) réussit à acquérir Time Inc. pour 1,85 milliard de dollars. La somme représente une prime de 46 % par rapport à la capitalisation de Time Inc. mi-novembre, date de la publication d’informations sur l’accord imminent entre les deux groupes. Time Inc. avait été séparé du géant Time Warner en 2014 et coté en Bourse. L’éditeur new-yorkais regroupe un portefeuille de magazines au passé certes glorieux, comme Time, Fortune, People et Sports Illustrated, mais dont la diffusion et l’équilibre financier ont grandement souffert de l’attrait du public et des annonceurs pour les sites internet.

L’opération n’a été rendue possible que grâce à un apport de 650 millions de dollars en capital par Koch Equity Development, le fonds des frères Charles et David Koch, propriétaires de Koch Industries, un conglomérat industriel et pétrolier. Les contributions financières des Koch aux candidats et aux causes libertaires et conservatrices se chiffrent en centaines de millions de dollars. Au cours des dernières années ils ont aussi envisagé de racheter The Tribune Company, entité propriétaire de huit grands quotidiens dont le Los Angeles Times, le Chicago Tribune et le Baltimore Sun.

Philanthropes, détenteurs chacun d’un patrimoine estimé à 47 milliards de dollars, les frères Koch ont des opinions proches des républicains, sans être toujours en harmonie avec le populisme de Donald Trump. En revanche, leurs valeurs sont partagées par la direction de Meredith Corp., groupe de presse qui détient notamment les magazines Better Homes & Gardens, Family Circle, Martha Stewart Living, Shape et Parents.

Une modification du paysage audiovisuel américain

Les frères Koch ne seront pas représentés au conseil d’administration de Meredith Corp. Cette dernière affirme qu’ils ne joueront pas de rôle dans la gestion du groupe, ni dans le contenu éditorial des diverses publications. L’engagement ne suffit pas à calmer les inquiétudes des élus démocrates et des commentateurs acquis à leurs idées. Ils déplorent d’abord le départ probable de New York pour Des Moines d’une partie des rédactions des titres de Time Inc. et de la plupart du personnel administratif. Mais surtout, ils voient dans l’opération, l’émergence d’un grand groupe de presse idéologiquement marqué à droite, dans un environnement où la gauche, à l’exception de News Corp. contrôlée par la famille Murdoch, domine largement.

Autre exemple de groupe de communication prorépublicain en train de modifier le paysage audiovisuel américain: le Sinclair Media Group, peu connu du grand public, est déjà le plus gros propriétaire de stations de télévision aux États-Unis (plus de 190). Contrôlé par la famille Smith de Hunt Valley dans le Maryland, il est bien placé pour profiter d’une levée possible des limites imposées aux propriétaires de stations dont l’audience dépasse 39 % des foyers américains.

La combinaison de Meredith et Time Inc. crée un pôle de presse de 135 millions de lecteurs avec une diffusion payée de près de 60 millions d’abonnés.

La combinaison de Meredith et Time Inc. crée un pôle de presse de 135 millions de lecteurs avec une diffusion payée de près de 60 millions d’abonnés. Les deux partenaires ont déjà beaucoup investi pour étendre leur présence sur Internet où la totalité de leurs sites attirent 170 millions de visiteurs uniques tous les mois et une audience annuelle d’internautes de plus de 10 milliards pour leurs productions vidéo. La perte de lecteurs et de revenus publicitaires subie par Time Inc. dans ses diverses publications n’a pas été compensée par la progression de leur audience en ligne. La publicité en ligne ne représente à ce jour que 20 % des recettes du groupe légendaire.

La fusion avec Meredith Corp. est censée accélérer le développement de contenus numériques et attirer davantage d’annonceurs. Face à la suprématie de Google et Facebook, il est crucial pour les marques de presse traditionnelles de gagner en taille d’audience payante et fidélisée. La fusion des services administratifs et des autres fonctions de production devraient permettre d’économiser entre 400 et 500 millions de dollars au cours des deux prochaines années.

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.