Categories | Revue de presse

L’affichage espère lever les contraintes dans le digital

Mise en ligne le 11 février 2018

Lire Le Figaro du 10/2/18 page 26

Extrait

Après une très bonne année 2016, le média devrait maintenir sa part de marché en 2017.

Hambourg

Les chiffres définitifs du marché des médias en France ne seront connus que le 13 mars. Mais la communication extérieure devrait maintenir sa part de marché à un peu plus de 11% en 2017, représentant environ 1,2 milliard d’euros sur un gâteau publicitaire estimé entre 12 et 13 milliards d’euros.

«Nous n’avons pas surperformé en 2017, (…) en raison des mois d’avril et mai, marqués par un grand attentisme des annonceurs durant la période électorale»

Jean-Charles Decaux, directeur général de JCDecaux

Seul JCDecaux, leader du marché avec une part de voix (part dans le parc de faces publicitaires) de l’ordre de 30%, a publié son chiffre d’affaires, en baisse de 2,5%, à 613 millions d’euros. «Nous n’avons pas surperformé en 2017, comme nous l’avions fait les trois années précédentes, en raison des mois d’avril et mai, marqués par un grand attentisme des annonceurs durant la période électorale», a expliqué Jean-Charles Decaux, directeur général du groupe, en marge du 44e Grand Prix de la communication extérieure, qui se tenait ces derniers jours à Hambourg (Allemagne). La baisse devrait être du même ordre chez son concurrent Clear Channel.

Le média affichage, dans son ensemble, devrait sur l’année être dans les clous du marché des médias historiques dans leur ensemble, en recul de 2% à 3%. Après une période électorale plutôt défavorable aux investissements en publicité extérieure, la fin de l’année a été très bonne.

Levier de croissance

«Nous avons assisté en décembre à une explosion des dispositifs digitaux dans les centres commerciaux», note de son côté Philippe Baudillon, président de Clear Channel France. Même son de cloche chez JCDecaux, qui a qualifié cette fin 2017 d’«excellente».

«Notre activité dans le mobilier urbain est pénalisée par le retard qu’a pris Paris dans le digital en comparaison des autres grandes capitales mondiales»

Jean-Charles ­Decaux

Le digital est le levier de croissance sur lequel misent tous les opérateurs. En la matière, la France est moins avancée que la plupart des grands pays, États-Unis, Chine, Royaume-Uni et Allemagne en tête. Outre-Manche notamment, la part du digital représente déjà la moitié des recettes de JCDecaux. La profession espère donc faire lever, en France, certains freins aux changements….

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.