Categories | Revue de presse

Protection des données : branle-bas de combat dans les entreprises

Mise en ligne le 07 mai 2018

Lire Le Figaro du 2/5/18 page 20

Extrait

Si les grands groupes se préparent depuis plusieurs mois au nouveau règlement européen, nombre de PME sont en retard.

La fébrilité gagne les entreprises à l’approche du 25 mai, date d’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données (RGPD). Cette mesure concerne toute entité privée ou publique réalisant des traitements de données personnelles dans le cadre de la fourniture de biens ou de services. Le texte s’applique aux entreprises dans l’Union européenne (UE) mais aussi en dehors dès lors qu’elles visent des citoyens européens.

L’amende de 100.000 euros infligée en janvier à Darty par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), pour atteinte à la sécurité des données clients, a notamment contribué à susciter l’inquiétude et conduit à la prise de conscience de l’importance du sujet. Ainsi, dans moins d’un mois, toute entreprise qui ne sera pas capable de démontrer sa conformité au RGPD sera passible de sanctions pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % de son chiffre d’affaires mondial.

«Les petites entreprises ne sont pas du tout prêtes et cela nous inquiète»

Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, secrétaire général de la Confédération des PME

Les grands groupes qui disposent des ressources informatiques et juridiques en interne s’y préparent depuis déjà deux ans pour certains. Ils se sont souvent adjoint l’expertise de cabinets spécialisés ou d’avocats. Mais nombre de sociétés ont commencé à se préoccuper de leur mise en conformité il y a seulement quelques mois…

Share

Les commentaires sont fermés

Notre mission

La CCFI a pour mission de fédérer tous les acteurs de l'Industries Graphiques et assurer une veille technologique nécessaire à la maitrise de nos métiers et process d'aujourd'hui et de préparer ceux de demain.